F.A.Q.

Chaque université décide elle-même du niveau de français minimum à maitriser pour être admis. En moyenne, cette exigence se situe entre les niveaux B1 et C1, sur présentation d'un certificat DELF, DALF ou TCF. En règle générale, pour s'inscrire en master il faut un niveau de français plus élevé, C1 le plus souvent, alors que pour une licence le niveau B2 suffit.

La réception des dossiers de candidature pour la licence commence un peu plus tôt que pour les masters. Pour certaines spécialités, la réception des dossiers commence dès décembre. Par conséquent, nous vous conseillons de vous occupez de la préparation de votre dossier à l'avance et de commencer en automne, un an avant la rentrée qui vous intéresse.

Ce type de formations existe, en particulier dans les établissements d'enseignement supérieur privés. Nous pouvons également sélectionner quelques formations universitaires en anglais au niveau master, néanmoins les formations gratuites au niveau licence sont proposées en français uniquement.

L'éducation en France est presque gratuite, une formation coûte à partir de 200 euros par an (frais d'inscription). Dans les établissements privés d'enseignement supérieur prestigieux, le coût d'une formation commence à partir de 8000 euros par an.

Le changement de spécialité est très rare en France, par conséquent il vaut mieux choisir une discipline s'inscrivant dans la continuité de votre spécialité initiale. Mais cela vaut surtout pour les universités publiques. Dans les établissements privés il est parfois possible de suivre une formation au niveau master sans avoir spécifiquement étudié la spécialité proposée.

Le plus important à faire est de convenablement préparer votre dossier, rédiger la lettre de motivation et le CV, réunir tous les documents obligatoires et valider votre niveau de français. En outre, certains établissements ont mis en place des concours d'entrée qu'il est nécessaire de réussir.

Effectivement, il existe un grand nombre de bourses en France. Le choix d'une bourse est une démarche individuelle dans la mesure où chacune d'entre elles présente ses critères et exigences envers le candidat. Nous ne pouvons pas vous garantir que vous obtiendrez à coup sûr l'une d'entre elles, mais nous pouvons vous aider à constituer un dossier et déposer votre demande pour la bourse qui vous conviendra le mieux.

Le visa étudiant donne le droit de faire des petits boulots, néanmoins les heures de travail hebdomadaire sont limitées.

Oui, l'entrée à l'université est possible immédiatement après l'école. Le critère de base reste la connaissance du français et le niveau minimum pour la première année de licence est généralement B1.

Oui, c'est possible. Les formations de ce genre sont généralement payantes et requièrent parfois la présence aux examens. Néanmoins, toutes les universités ne proposent pas la formation à distance.

Il existe un grand nombre de moyens : vous pouvez apprendre le français dans votre ville d'origine, prendre un professeur particulier ou partir en France suivre des cours de langue. Si vous suivez des cours spécialisés de français en France en partant de zéro, vous pourrez obtenir une maîtrise suffisante de la langue au bout d'un an.

Les notes sont très importantes, toutefois cela dépend de l'établissement et du programme. Les notes les plus importantes sont celles des matières liées à votre future spécialité (les mathématiques et la physique pour un diplôme d'ingénieur par exemple).

Les études en France sont quasi-gratuites, soit environ 200 euros par an, en fonction de l’université, de la spécialité et de la formation. Ceci étant, la vie en France est plutôt chère, surtout à Paris. Mais dans les villes moyennes il est possible de bien vivre avec un budget de 800 euros par mois. Si la question du budget vous inquiète, nous pouvons établir ensemble une simulation des dépenses que vous aurez à faire lors de votre séjour en France.

Chaque possibilité à ses avantages et ses inconvénients. Si vous entrer à l'université après votre première ou votre seconde, vous apprendrez la langue et vous intégrerez plus vite. Si vous attendez d'obtenir un bachelor vous aurez déjà un diplôme du supérieur dans votre pays natal, ce qui est aussi un grand avantage.

Ce genre de programmes existe bel et bien, néanmoins tout dépend de votre université et de ses partenariats avec des universités en France.

Comme dans n'importe quel pays, il existe en France des spécialités plus prisées que d'autres par les employeurs. Aucune université ne vous garantit à coup sûr un travail, néanmoins, à l'heure actuelle, les diplômes des grandes écoles de commerce et les diplômes de médecine sont prisés dans le monde entier. Par ailleurs, les spécialités techniques et informatiques sont très populaires.

En général, les autorités françaises sont très ouvertes aux étudiants étrangers, par conséquent il est facile d'obtenir un visa de longue durée. Il est important de se rappeler que le dossier doit être rigoureusement constitué, les documents bien préparés, le lieu de résidence établi et d'autres petites subtilités dépendant de la situation doivent être réglées.

FAIRE UNE DEMANDE